neuro-feedback-lyon

Quand le cerveau apprend à mieux se réguler

Vivre mieux grâce au neurofeedback

 

Le Neurofeedback NeurOptimal®

C’est une méthode neuroscientifique d´entrainement du cerveau pour réduire le stress et la souffrance, renforcer la confiance en soi.
Pour un mieux être physique et psychique.
Le Neurofeedback améliore la neuroplasticité et la résilience, et permet de retrouver le bien-être.

 

LE CERVEAU

NEUROFEEDBACK

Qu’est-ce que le Neurofeedback ?
Le Neurofeedback (ou biofeedback EEG) est une neurothérapie développée aux ETATS-UNIS au début des années 1970. Il découle de l’utilisation de l’informatique, de l’électro-encéphalogramme ou (EEG) et d’un média (son, écran) pour améliorer l’activité cérébrale. Basé sur le principe, aujourd’hui unanimement reconnu, de la neuroplasticité, le Neurofeedback a pour fonction d’aider le cerveau à s’auto-réorganiser.
Principe de Fonctionnement :
Au moyen de capteurs posés sur le crâne, un logiciel analyse l’activité électrique du cerveau et lui renvoie en retour des informations sur son propre fonctionnement. C’est cette notion de retour d’information qu’exprime le terme de « feedback ».
C’est la répétition de ce « feedback » qui génère un changement positif au fil de quelques séances.

EN SAVOIR PLUS

Applications

Le Neurofeedback NeurOptimal® :
NeurOptimal® n’est pas un traitement médical.
NeurOptimal® est une méthode d’apprentissage douce et efficace.
Elle peut également être un excellent complément à un traitement médical ou à un suivi psychothérapique.
NeurOptimal® est une technique avancée, non invasive et sûre, sans effets secondaires.
Changements observés :
Une amélioration du sommeil.
Une amélioration de la concentration, et de l’attention.
Une meilleure capacité à gérer son stress

 

EN SAVOIR PLUS

Background

UNE SÉANCE

Un moment de détente et de bien être…
Installé confortablement dans un fauteuil à écouter de la musique, c’est un moment pour soi, de détente, de relaxation, de bien-être et de lâcher prise, de rêveries ou de somnolence, pendant lequel le cerveau reçoit les bonnes informations pour se réorganiser, de façon non consciente

EN SAVOIR PLUS

TÉMOIGNAGES

  • Je pense que toutes les compétitions nécessitent de la concentration. Des échecs aux compétitions de mémorisation et du golf au ball-trap, les champions de demain devront aiguiser leur esprit par le Neurofeedback. Le sportif qui ignore cette technologie révolutionnaire sera dépassé.

    Dominic O’Brien - Écrivain
  • Le Neurofeedback est l'avenir des sports de compétition. Cela ma aidé à me concentrer et à rester détendu malgré la pression.

    Richard Faulds - Médaille d'Or aux jeux olympiques de Sydney
  • Tous ceux qui ont suivi des séances de Neurofeedback ont pu réduire leur posologie au moins de moitié tout en conservant les bénéfices de leur traitement. Et environ 40% ont pu cesser de prendre leurs médicaments.

    Vincent J. Monastra - Docteur, Directeur de clinique
  • D'après mon expérience avec le Neurofeedback et le trouble du déficit de l'attention, beaucoup d'enfants parviennent à améliorer leur capacité de lecture et à diminuer leur besoin médicamenteux. Le Neurofeedback aide aussi à réduire leur impulsivité et leur agressivité. C'est un outil performant en partie parce que le patient participe au traitement en prenant plus le contrôle de ses propres processus physiologiques.

    Daniel Amen - Neuroscientifique clinique, Psychologue pour enfant et adolescent
  • Pour les maladies chroniques telles que l'épilepsie, la dépression, l'hyperactivité, les troubles de l'alimentation, les blessures au cerveau et autres maux, c'est-à-dire le type de maladies contre lesquelles la médecine conventionnelle n'excelle guère, le Neurofeedback est sous maints aspects plus utile que les médicaments, avec beaucoup moins d'effets secondaires.

    Jamie Deckoff-Jones - Médecin
  • Le Neurofeedback est un de ces outils très accessibles, et c'est un bon outil. Comme tous les outils, il ne marche pas pour tout le monde mais il est bénéfique à la plupart des gens. Il accélère la disparition des symptômes et le développement d'une saine autorégulation, c'est-à-dire qu'il aide le corps du patient à s'auto-ajuster.

    Thomas Brod - Psychiatre